Passion fantasy

Venez parler du monde fantastique en partageant vos avis avec les autres membres!
 
AccueilCalendrierGalerieFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
» De retour pour de nouvelles aventures!
Jeu 30 Sep - 12:26 par fantasy2005

» Avenir
Sam 27 Juin - 0:41 par Alias

» Kushiel de Jacqueline Carey
Mar 16 Juin - 9:42 par BalianCoeurDeDragon

» Que lisez-vous en ce moment ?
Lun 1 Juin - 12:27 par Alias

» La chronique insulaire de Claire panier alix
Sam 23 Mai - 20:05 par BalianCoeurDeDragon

» Uglies de scott wertefeld
Sam 23 Mai - 20:01 par BalianCoeurDeDragon

» Balian Coeur de Dragon
Mer 20 Mai - 15:52 par BalianCoeurDeDragon

» Evermore by Alyson Noel
Mer 20 Mai - 9:46 par BalianCoeurDeDragon

» Chtitelve
Lun 11 Mai - 18:50 par Alias

» Legend of the seeker
Sam 9 Mai - 20:41 par BalianCoeurDeDragon

Statistiques
Nous avons 39 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est BalianCoeurDeDragon

Nos membres ont posté un total de 3322 messages dans 235 sujets
Meilleurs posteurs
fantasy2005
 
chtitelove
 
Alias
 
costibalah
 
Aick
 
Ouaf
 
BalianCoeurDeDragon
 
phoenix832
 
Chichi
 
Tivan
 
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 2 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 2 Invités

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 9 le Dim 2 Déc - 8:16
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Partenaires
Shannara
forum gratuit Le bottin des forumsImage hébergée par servimg.com
Tchat Blablaland

Partagez | 
 

 Things are never what they seem(CSI:NY)

Aller en bas 
AuteurMessage
asfalath
sirène
avatar

Nombre de messages : 21
Date d'inscription : 30/06/2008

MessageSujet: Things are never what they seem(CSI:NY)   Mer 23 Juil - 13:02

Chapitre 1:Un mort dans l'allé centrale



C'était la nuit. Il faisait froid. On était au mois de décembre et la température était en dessous de 0 C. Pourtant l'équipe du CSI de la ville de New York était dehors par ce temps à ne pas mettre un chien dehors. La ville de New York. La ville des Etats-Unis avec le taux de criminalité la plus élevée. L'endroit grouillait de policiers et de policiers scientifique. Ils étaient la pour résoudre les abominables crimes que cette ville couvait. Ils étaient la une fois de plus,délaissant leur vie privés pour résoudre le mystère et punir les coupables.

Le détective Mac Taylor arrivait sur les lieux du crime. Il était vetu de son manteau serré contre lui. Le patron de cette merveilleuse équipe. Il était assez grand, cheveux châtains foncés, yeux bleus. Il portait sur son visage la douceur, et pourtant on pouvait voir qu'il avait vécu quelque chose qui l'avait anéanti.
Après tout sa femme Claire avait été tuée le 11 septembre. Il portait encore le deuil. Il passa sous la bande jaune de la police qui indiquait aux personnes que c'était une scène de crime et qu'ils n'avaient pas le droit de passer.
Beaucoup de curieux c'était amassés autour du cadavre.

-Dégagez-les de la, voulez-vous? ordonna Mac a un policier qui se demandait quand il pourrait partir. Ce n'est pas un spectacle que l'on donne ici. S'il veulent en voir un qu'ils aillent s'acheter des billets pour l'opéra ou autre chose.
Le policier fit ce qu'on lui ordonnait.
-Et bien, Mac, lui dit Stella Bonassera. Vous savez comment encourager les troupes. Que faites vous dehors par ce temps?
Elle lui sourit et il lui sourit en retour.

Stella était la personne avec qui Mac pouvait le plus se confier quand il en avait besoin. Mais il le faisait rarement. Après tout il était son patron et on ne fraternise pas vraiment avec ses inférieurs. Quoique de ce point de vue Mac la considérait comme son égale. Elle était une très jolie femme avec de long cheveux bouclés. Elle savait se montrer
persuasive et ferme quand les circonstances l'exigeaient, surtout quand Mac laissait ses sentiments prendre le pas sur son objectivité.

-Je suis toujours dehors, Stella. En particulier quand on doit résoudre un crime.
-Je l'ai bien chercher celle la, lui répondit-elle.
-Qu'est ce qu'on a?
La réponse de vint pas d'elle mais du détective Don Flack.
-Homme blanc d'une trentaine d'année à peu près, trouvé dans une allée on a pas trouvé de pièce d'identité sur lui. On ne sait pas qui il est, ni ce qu'il faisait la. Il ressemble plutôt a un type qui a du fric. Je vois vraiment pas ce qu'il fait la et en plus a cette heure de la nuit.
-Y a-t-il des marques sur son corps? demanda Mac.
-Et bien apparemment il s'est fait tiré dessus. Une fois. La balle a été tirée en plein cœur. J'imagine que c'est la cause de la mort, expliqua Flack.
-Ne sous-estimé jamais un tueur Flack. Il a très bien pu tué cet homme d'une autre façon et il lui aura tiré une balle après la mort pour faussé nos conclusions, lui dit Mac.
Flack hocha la tête.
-Je croyais que les meurtriers étaient stupides. D'ailleurs c'est pour ça qu'on les choppe.
-Certains sont très malins, lui dit mac.
Il avança jusqu'au cadavre.
Don regarda Stella elle lui sourit.

Le détective Flack ne faisait pas parti de l'équipe scientifique dont Stella et Mac faisaient parti. Il était détective sur les homicides, mais il était d'une grande aide pour eux quand il s'agissait de découvrir des corps, d'appréhender des suspect ou de les interroger. Il jouait les durs devant tous ces meurtriers et dealers mais d'un autre coté il valait mieux qu'il leur tire les vers du nez! Il était très grand, les cheveux noirs et les yeux d'un bleu, on aurait pu se noyer dedans!! Lui et Mac avaient souvent des désaccords. Et les frictions étaient souvent présent aussi mais dans l'ensemble ils aiment travailler ensemble.


-Alors, demanda Flack. Que croyez-vous qu'il soit arrivé a ce type?
-Nous le saurons quand nous auront enquêté convenablement en relevant les
empreintes, en prossessant la scène de crime et en emmenant ce corps au médecin légiste. En fait on fait ça tout le temps, Flack.
Celui-ci sourit.
-D'accord j'ai compris. Je vais allez parler a ces personnes, voir si ils n'auraient rien vu ou entendu qui pourrait nous aider.
-C'est ça, lui dit Stella.
Il s'éloigna.

Mac s'était agenouillé devant le corps. Il mis ses gants pour ne pas contaminer les indices. Il était très méticuleux.
-Il a des marques autours du coup. Elles sont plutôt peu commune.
-Il aurait été étranglé par une corde? demanda Stella.
-Je ne pense pas. Ces marques ne ressemble pas aux marques de cordes. En tout cas je ne me rappelle pas que les cordes laissent des traces aussi singulière.
-D'accord, continuez comme ça. Moi je vais prendre les photos.
-D'accord, lui dit-il distrait.
Il releva plusieurs fibres sur le cadavre qu'il pris soin de bien mettre dans les enveloppes des pièces à conviction.

-J'ai des fibres ici.
-Des fibres de quoi? lui demanda Stella.
-J'en sais rien, c'est pour ça qu'il va falloir que je les envoie au labo, pour savoir d'où elle proviennent.
Mac examina l'endroit ou la balle était entrée. Il voulu retourné le corps pour voir s'il y avait un point de sorti et ce qu'il découvrit le stupéfia. La moitié du dos de la victime était à vif. On aurait dit qu'il avait été déchiqueté, mais par quoi?

Don Flack revint près d'eux.
-Personne n'a rien vu ni entendu quoique ce soit, quoi de bien nouveau à New York, hein?
-C'est sur, lui dit Stella.
-Mon dieu! s'exclama Flack. Qu'est-il arrivé a ce gars?
-C'est bien là la question, lui dit Mac.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Things are never what they seem(CSI:NY)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dirty Pretty Things
» 1x04 : Cripples, Bastards and broken things
» John Coltrane - My favorite things
» 20 things a dad should teach a son
» 31 Totally Canadian Things We're Sorry Other Countries Don't Have

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Passion fantasy :: Discussion heroïc fantasy :: Vos écrits-
Sauter vers: